Exercices et grossesse

Avant de commencer à faire de l’exercice, n’oubliez pas qu’il est important de parler à votre médecin. Si vous faites déjà de l’exercice, vous pourrez probablement continuer votre routine et l’adapter au fur et à mesure de votre grossesse. Les exercices et la grossesse fonctionnent généralement bien ensemble.

Exercices recommandés pendant la grossesse

Exercices de Kegel

Les femmes enceintes qui pratiquent les exercices de Kegel trouvent souvent qu’elles accouchent plus facilement. Le renforcement de ces muscles pendant la grossesse peut vous aider à développer la capacité de contrôler vos muscles pendant le travail et l’accouchement. Tonifier tous ces muscles minimisera également deux problèmes courants pendant la grossesse: les fuites urinaires et les hémorroïdes.

Les exercices de Kegel sont également recommandés après la grossesse pour favoriser la guérison périnéale, reprendre le contrôle de la vessie et renforcer les muscles du plancher pelvien. Les exercices de Kegel peuvent être pratiqués n’importe où, et personne ne sait que vous les faites.

Nager pendant la grossesse

nager

De nombreux prestataires de soins de santé et professionnels du fitness affirment que la natation est l’exercice le plus sûr pour les femmes enceintes. La natation garde votre corps tonique sans ajouter de poids et de stress à vos articulations. La natation augmente votre fréquence cardiaque et vous permet de profiter d’un exercice cardiovasculaire sûr qui n’est pas susceptible de provoquer une surchauffe.

Un autre avantage de la natation pendant la grossesse vient de la sécurité de ne pas tomber. Pendant la grossesse, votre équilibre sera déséquilibré, ce qui vous rendra plus susceptible de trébucher ou de tomber. La baignade annule ce risque (au moins pendant que vous êtes dans la piscine). Bien que la natation soit un sport nautique, tous les sports nautiques ne sont pas sécuritaires pendant la grossesse.

Vous devez éviter d’autres activités nautiques comme la plongée sous-marine ou le ski nautique.

Exercice de marche pendant la grossesse

La marche est très bénéfique car elle est sans danger pour votre corps. C’est plus facile à genoux que de courir et peut être facilement intégré à votre emploi du temps. Commencez lentement et assurez-vous de bien vous étirer avant de commencer. Fixez-vous des objectifs réalistes et portez de bonnes chaussures pour réduire le risque de chute ou de pression sur vos pieds.

Exercice de course et de jogging et grossesse

Habituellement, si vous avez l’habitude de courir, vous pouvez continuer à courir. Cependant, si vous n’avez pas couru avant la grossesse, vous voudrez peut-être parler à votre fournisseur de soins de santé avant de commencer un programme en cours. Si vous courez, assurez-vous que vous êtes bien hydraté, évitez la surchauffe et portez de bonnes chaussures.

Aller à vélo

La meilleure chose à propos du vélo est que le vélo supporte votre poids, donc il y a moins de stress sur votre corps. Un vélo stationnaire est un excellent exercice car le risque de chute est faible. Au fur et à mesure que vous grandissez, votre centre de gravité se déplace, vous courez donc un risque accru de chute. Au fur et à mesure que votre abdomen grandit, cela peut mettre beaucoup de stress sur votre dos. Commencez lentement et ne vous fatiguez pas trop.

Machines à monter les escaliers

Ces machines présentent un faible risque de chute. Les rails latéraux fournissent un support d’équilibre. L’escalier est un excellent moyen d’augmenter votre fréquence cardiaque.

Yoga

Le yoga a une réputation de longue date pour soulager le stress et la pression sur votre corps. La plupart des formes de yoga seront sans danger pour vous et votre bébé, tant qu’elles ne sont pas excessivement rigoureuses. Certains instructeurs de yoga proposent des cours spéciaux pour les femmes enceintes. Évitez de vous allonger sur le dos pendant de longues périodes et essayez de ne pas vous étirer excessivement.

Il existe un certain nombre de DVD disponibles qui vous éduquent et vous équipent pour faire du yoga dans le confort de votre foyer. Voici un excellent DVD de yoga prénatal pour vous aider à démarrer.

Exercices d’aérobic et grossesse

Si vous participez déjà à l’aérobic, vous pourrez probablement continuer; cependant, vous devriez parler à votre fournisseur de soins de santé avant de commencer un nouveau programme. Garder votre équilibre peut parfois être difficile, vous voudrez donc être prudent lorsque vous avancez dans votre grossesse. Suivre un cours spécialement conçu pour les femmes enceintes est une bonne idée. La plupart des clubs de santé les proposent. Ne faites pas d’exercice allongé sur le dos pendant de longues périodes.

Danse

La danse peut être pratiquée chez vous ou dans une salle de sport qui propose des cours spéciaux pour les femmes enceintes. Évitez de trop tourner, sauter et sauter.

Évitez ces exercices pendant la grossesse

Ski

Bien que le ski de fond soit un sport assez sûr pour les femmes enceintes, il existe un risque de chute. Le ski alpin présente un plus grand risque de chute et n’est pas recommandé pendant la grossesse.

Ski nautique

Le ski nautique peut entraîner des traumatismes abdominaux, en particulier au cours des deuxième et troisième trimestres.

Monter à cheval

Monter à cheval peut impliquer beaucoup de secousses et de mouvements rapides, ce qui peut vous blesser, vous et votre bébé. Il existe également un risque de chute.

Conseils à utiliser lors des exercice de grossesse

Ne portez pas de vêtements serrés, mais portez un soutien-gorge de sport qui vous offrira un bon maintien. Portez des chaussures qui offrent un bon maintien et qui ne sont pas glissantes pour ne pas tomber. Assurez-vous également de respirer profondément et de boire beaucoup d’eau. Évitez de faire des mouvements saccadés et de vous allonger sur le dos pendant de longues périodes.

Arrêtez de faire de l’exercice si vous avez des saignements vaginaux, des étourdissements, des douleurs thoraciques, des évanouissements, un essoufflement, des contractions, des nausées, une fuite de liquide de votre vagin ou une diminution des mouvements du fœtus.

Voir aussi:

(1)